Norte Bloc Cliqua 828

FNO gang de CMLV


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Background - Hernàn Valdez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Background - Hernàn Valdez le Mer 9 Mar - 18:21

Paz


Original 828
Original 828


H
ernàn Valdez.
Appelé "Paz", il est de caractère posé et calme d'où son surnom. Il mesure environ 1m75 et pèse environs 70kg, plutôt musclé mais sa ne se remarque pas vraiment lorsqu'il porte un T-Shirt ou une veste. Il à le crane rasé, pas de moustache ou de barbe, très souvent ses yeux parles à sa place exprimant un sentiment. Il s'habille souvent de large T-Shirt blanc ou d'une veste marron, mais aussi sans "haut", il porte ses lunettes de soleil noir sur le front ou à l'envers, vers son coup presque à l'arrière du crane. Ses bras son orné de tatouages multiples mais seulement des écriture tel que "NORTE" sur son avant bras droit. Au niveau de la tète, en dessous de son œil droit il porte en petit les inscriptions "828". Sur le haut du dos on peut y voir marqué "BLOCS CLIQUA".





BackGround de Hernàn Valdez





I- L’enfance.



19h03 - 13 Février 1992 - Épicerie à East-Harlem (New-York)
Un homme à capuche entre dans le magasin. Les clients ne sont que deux voir trois si l'on compte le mec qui boit sa bière devant la boutique. Nous nous trouvons à East-Harlem un quartier latino pauvre de New York, un ghetto comme on dit ici. La vie est rude pour tout le monde, en particulier pour ce pauvre con de Fernando... Fernando, c'est qui? C'est ce mec là au fond avec sa capuche ridicule. Il a trente-quatre ans et il est sans emploi depuis... Depuis longtemps. Il tramp dans les salles histoires qui nourrissent la presse de New-York. Des histoires d'argent quoi. Pour lui c'est un travail comme les autres, juste un peu plus risqué que les autres. Personne ne sait comment il a pu tenir jusqu'à trente-quatre ans, la plus part des gens qui se lances dans ces affaires sont déjà morte ou en taule aujourd'hui. Et lui, il a deux enfant, enfin il pense en avoir seulement deux. Et de toute façon il n'est jamais là pour eux ni pour sa femme. Sa femme Marta Valdez éduque seul ses enfants, ces deux frères s'appellent , Andreas et Raymondo et ont eux sept et six ans. Ils n'aiment pas leur père. Avec eux il est violent et méchant, ils le haïssent tout simplement, se qui commence a être de plus en plus le cas de Marta. Mais revenons en à Fernando. Ce bon vieux Fernando... Il se dirige maintenant vers la caisse. Et là... L'homme à capuche sort de son vulgaire pantalon un Colt et crie:
"-Bouge plus enfoiré !! Envois ce putain de caisse ou je te plombe enfoiré !"
Au même moment l'agent Alex Anderson et son coéquipier Paolo Martinez passent sur le trottoir. Quand l'agent Martinez détourne le regard vers l'épicerie alarmé par les bruit à l'intérieur. De sa position il a une vue parfaite pour voir la scène. Il fait signe à son coéquipier de regarder. L'agent Anderson dit:
"- Putain de merde encore? Go !
Les deux hommes entrent dans le magasin armes en mains et crient:
- NYPD les mains en l'air !
Fernando se retourne et commence à paniquer:
- Casser vous bandes de batars !Ou j'le flingue sur place! Virer de là bordel!!
L'agent Martinez s'avance lentement vers Fernando et dit:
- Pose ton gun mon pote. Sa sert à rien...
-J'chu pas ton pote enfoiré! Crie Fernando."
A ce moment là l'agent se rend compte qu'il a fai une grosse erreur. Ils reculent et là Fernando dirige son arme en leur direction. L'agent Anderson se met à couver. Et là... BAM BAM BAM. Trois balles. Trois douilles. Un mort. Anderson appel immédiatement des renforts. Pendant que Fernando vole la caisse. L'agent gagne du temps en engageant une fusillade. Fernando crie alors:
"- Tu l'auras voulu hijo de putana !
L'arme du braqueur se dirige maintenant en direction de l'épicier.
- Non !! Hurla Anderson."
BAM, deux morts. La police arrive. Et Fernando se précipite vers la sortie. Les voitures l'encerclent, il hésite pendant une seconde devant l'entrée de la boutique, cette seconde serra de trop. BAM. L'agent Anderson touche Fernando par derrière à la jambe.
C'est ainsi que ce criminel prendra sa retraite. Derrière les barreaux...

11h27 - 17 Septembre 1992 - Hospital à East-Harlem (New-York)

Cette pauvre Marta accouche de Hernàn Valdez. Comme si elle n'en avait pas assez de ses deux morveux qui la rend dingue. De plus se gosse là ne connaitra jamais son père. Sous les bons conseils de sa sœur Tamara, elle et ses enfants rompront tout contact avec leur père qui lui croupit en taule ne recevant seulement des visite de ces "amigos" comme il le disait. La sœur de Marta lui avait proposé de venir vivre à LS, Los Santos... Où elle la logerait du temps qu'elle trouve un travail et puisse se payer petite maison. Mais ce que Marta ne savait pas c'est que sa sœur était un peut beaucoup vantarde et pas mal menteuse, elle parlait de grande maison, d'une ville propre et sans misère. Mais bon Marta s'en doutait un peut quand même...

Un mois et demi plus tard ils quittaient tous New-York et arrivaient à Los Santos sur le coté Ouest des States. A leur arrivé à la gare, ils durent prendre un bus pour les faire monter dans les quartiers nord de la ville. Ils devaient se rendre à Los Flores, le point de rendez vous était devant le PP, le dernier arrêt de bus de Los Flores. Là un certain Jose les attendait, il avait dix ans et il était le fils de Tamara. Il les saluât et les guida jusque devant sa maison. Marta eu un lège sentiment de trahison, quand elle vue son nouveau ghetto. Ici ce n'était pas mieux qu'a New-York les ghetto restent les même seul le paysage change... Le petit Jose était déjà devenue ami avec Andreas et Raymondo pendant la marche. Et une fois installé il les amena dans la rue pour les présenter à ces amis. Les retrouvailles chaleureuses se firent lorsque Tamara rentra du travail, son mari lui était déjà rentrait et avait fait visiter a Marta la maison, il s'appelait Miguel.
Quatre ans plus tard Marta s'acheta une maison elle aussi juste à coter de celle de sa sœur. Ce ne fut pas entièrement elle qui la paya mais elle était à elle quand même. Ils avaient donc leur petit chez-eux, avec une mère qui travail comme femme de ménage dans une école de Los Flores. Les années passent et les problèmes concernant ses fils plus particulièrement s'accumulent.
Nous sommes en 1999 et Jose, le fils de Tamara et Miguel fait partit parti d'une sorte de gang. Un gang local concentré au nord de la ville appelé les "Los Vatos 828". Il considère Raymondo et Andreas comme ses petits frères depuis leur rencontre et leur apprend la lois de la rue comme il le dit souvent. Il engrena rapidement Andreas dans le trafique de drogue, peut de temps après Raymondo fit de même. Pour eux ce n'était qu'un jeu, mais un jeu ou il ne fait pas bon de perdre. Marta lutte temps bien que mal contre ça mais ils deviénent violent, tout comme leur père quelques années avant. Cette mère se rabat donc sur ces son troisième enfant, Hernàn. Elle lui apprend à ne pas faire comme leurs frères mais Hernàn
n'en à rien à faire de ces morales. Quand à Tamara, elle est terrorisé par son fils, elle le voit tuer, violer, faire les pires horreurs, voir même mourir, dans ses cauchemars les plus terribles, certes cela ne relève que de son imagination mais ceci pourrait très bien devenir une réalité. Car ce gang local fait frémir tout le nord de la ville, spécialisé dans le trafique de stupéfiants il contrôle le marché de la drogue au nord de Los Santos. Cette bande de dealers ne tolère aucun dealer n'appartenant pas au gang sur son territoire, allant du simple tabassage au meurtre, il est respecté dans toute la ville. Jose tenta d'y faire entrer Andreas et Raymondo qui malheureusement pour lui refusèrent. Il fut très déçu par se soit disant petits frères. Il leur apprit néanmoins les dangers et la façon de vendre de la drogue à Los Santos espérant qu'ils le rejoignent dans sa bande de dealers. Mais voilà, ces deux frères se fessaient de plus en plus de "relations" dans le quartier avec d'autre personnes voulant dealer en restant en dehors des "LV828". Ils formèrent alors un petit groupe d'une dizaine de vendeur tout au plus et se mirent donc en dehors des histoires du gang. Au début ce petit "crew" fessait ses affaires dans l'hombre et le gang lui n'avait aucun soupçons sur ces gens là. Mais au fur et à mesure que le temps passe ces dealers se font de moins en moins discrets. Et de plus en plus gênant pour les "Los Vatos 828". Les membres importants du gang se réunirent et Jose fut convié, il débattirent sur l'avenir de ces concurrents. pendant ce temps là Hernàn et encore à l'école et vie tranquillement sa vie dans le ghetto, comme tout le monde lui aussi a des amis de son age, et plus particulièrement Enrique Diaz l'un de ses meilleurs amis, ils ont le même age et se trouvent dans la même classe scolaire.
Nous sommes en 2002 et Hernàn a 10 ans, il fait chaud, dans cette partie du globe c'est l'été et les personnes la nuit son nombreuse dans la rue. Ce soir là, à 21h30 comme tout les jours Hernàn sort de chez lui pour rejoindre ses amis, et en particulier Enrique. Ils s'amusent dans la rue, et vont souvent au terrain vague. Ce soir là ils étaient seulement trois dehors. une heure plus tard l'un d'eux devait rentrer chez lui, Enrique et Hernàn l'accompagnèrent alors jusque devant chez lui. Une l'enfant rentré chez lui, Hernàn remarqua une Savanna noir sur le trottoir d'en face. Il lança la conversation sur ce genre de voiture, mais Enrique n'aimait pas malheureusement ce genre de voiture. Hernàn lui proposa de s'approcher pour voir à qui elle était. Enrique haussât les épaules et le suivit. Une Foix plus prêts de cette dernière les deux bambins virent qu'elle était occupé, ce qui ne les empêchât pas de s'avancer encore plus prêts de celle ci. A la grande surprise d'Hernàn le conducteur était Jose un des amis de ses frères, il se précipita alors à la fenêtre et lui demanda si elle était à lui. Jose surpris par l'arrivé d'Hernàn s'énerva et lui répondu brièvement d'un ton agacé, puis il démarra et partit, sous les ordres des trois autres passagés. Enrique se rigola en regardant Hernàn, puis bailla et lui dit qu'il devait lui aussi rentrer chez lui. Hernàn le raccompagna puis se dirigea vers sa maison à son tour aller dormir. En face de lui au fond de la rue quelques personnes regroupé environs 4 ou 5 dont ses deux grands frères. Il se dirigeait alors vers la maison lorsqu'il entendit un crissement de pneu au fond de la rue, il retourna son regard vers le petit groupe et vue la savanna noir s'arrêter vers eux, avec des armes qui sortaient depuis les fenêtres. A se moment là Hernàn restât figé tout comme le petit groupe puis d'un coup, les bruits des armes retentirent dans la rue. Maintenant Hernàn en était sur ils étaient seulement 4 au fond de la rue, il vu son frère Raymondo tomber le 1er, les trois autres prirent la fuite à pieds suivi par la voiture. Les trois prient finalement une direction différente, et la voiture suivit Andreas. Il était maintenant en dehors du champs de vision de Hernàn. Et l'un des trois fuillards se redirigeait en courant vers Hernàn. Hernàn figeait restait sur le trottoir à regarder au fond de la rue ou son frère était tombé, il ne vu même pas l'homme qui se précipitait vers lui. L'homme le poussa brusquement de la mains l'écartant ainsi de son passage et continuât à courir en direction du terrain vague. Hernàn projeté au sol se releva lorsqu'il entendit plusieurs coups de feux plus loin dans la rue. Il pensa alors que son frère Andreas s'était lui aussi fait tiré dessus par la savanna noir. Se qui se confirma par les bruis de crissements de pneus après les coups de feux. Ce soir là Hernàn perdu ses deux grands frères, et il en connaissait le coupable, ou du moins les coupables.
Une semaine plus tard ce ghetto du nord pleure deux de ses enfants qu'il enterrera au cimetière de la ville. Beaucoup de jeunes y sont présents en particulier Pablo et Luis, les deux amis des victimes présents au moment de la fusillade, il le savent, ce n'était pas seulement ces deux frères que leurs ennemis visaient, mais tout le groupe. Et à coté de eux... Jose. Ils ne le savaient pas, ils ne savaient même pas que le mec a coté d'eux leurs avait tiré dessus. Après la cérémonie, Jose tenta de prendre Hernàn un instant pour discuter. Effrayé par la venue de Jose, Hernàn alla directement en direction de Luis et Pablo et dit discrètement à Pablo "Demain à 10h au terrain vague". Les deux amis se regardèrent et Luis haussât les épaules et Hernàn repartit auprès de sa mère. Le lendemain les deux compères étaient là, avec un peut d'avance même. Hernàn arriva et les saluât, puis Luis dit:
"- Alors tu veux quoi?
- J'sais qui à tué mes grands frères, répliqua t-il froidement à cette question.
A cette information les deux jeunes hommes furent étonné puis se regardèrent et Pablo enchaina:
- Ok, et... C'est qui? T'es sur au moins.
- Jose, mon cousin... Le mec qui vit presque à coté de chez moi en haut de la rue, dit il d'une voie faible.
- Merde, j'en était sur! S'fils de pute, putain de merde! S'exprima vulgairement Pablo.

A ces mots Luis partit en direction de la maison de Jose d'un pas rapide. Mais Pablo l'interpella aussitôt:
- Hé ! Ho là putain tu fou quoi? Reviens putain! T'l'aurra pas comme ça merde!
- Ha ouais et comment? Cria Luis tout en se retournant.
- Viens mec, j't'explique, reprit Pablo en se dirigeant vers son ami."

A ce moment là Hernàn était seul et regardait ces deux voyous partir lentement vers la rue en discutant. Quand Hernàn tourna sa tète en direction du pont il aperçut une voiture de police garé juste après celui-ci. Depuis la mort de ses deux frères deux autres violentes fusillades ont éclaté dans le quartier ne fessant néanmoins aucun mort, cela avait attirer l'attention de la police dans les parages. Le soir même Hernàn était à la fenêtre dans le chambre de ses frère ou il avait une vue sur la rue et les blocs bleus en face de lui parfaite. Il repensait encore a ses frères en regardant les passants et les voitures. Soudain il vue au coin des blocs bleus, sortir trois hommes à capuche, avançant rapidement en sa direction tout en enfilant des bandanas au niveau du nez. Hernàn les regarda pensant que c'était Luis, Pablo et un autre dont il ignorait l'identité. Très vite il furent devant chez lui, et l'un d'eux remarqua qu'il était regardé par Hernàn, toujours à la fenêtre. Il lui fit un signe de rejet puis retourna sa tète vers ces coéquipiès. L'un d'eux fit un signe aux autre passant ensuite sa main sous sa ceinture. Hernàn savait très bien se qu'il se passait et restait pourtant là à les fixer. Sortant une arme le premier se dirigea vers la maison voisine suivi des deux autres qui firent de même sortant ainsi tous leurs armes à feux.Très vite il passèrent hors du champ de vue de Hernàn. Se penchant de plus en plus à la fenêtre pour pouvoir voir, il aperçut au coin de la rue un homme qui courrait vers une cabine téléphonique non loin de là. Hernàn s'éloigna de la fenêtre puis s'assit sur le lit d'un de ses frères. Il patienta, écoutant les bruits extérieurs la fenêtre ouverte. Au début rien. Puis un brusque bruits de craquement suivit d'un hurlement de femme. Des cris à peines traduisibles sortaient de la maison voisine. Puis plusieurs coups de feux, trois nets coups de feux qui firent sursauter l'enfant sur son lit. Suivit ensuite d'une dizaine d'autres qui firent eux aussi glacer Hernàn toujours à l'écoute. Les cris de la femme n'était qu'un bruitage de plus, quand soudain un son sons venue d'ailleurs se fit retentir à proximité. Des sirènes, des sirènes de police. Hernàn courut à le fenêtre de sa chambre d'où il pouvait voir la maison voisine. Très vites deux voitures prirent place devant la maison et quartes agents de police sortairent de celles-ci. La porte d'entré s'ouvrit, malgré déjà entre ouverte, une femme sorti en pleure et courut vers eux, c'était Tamara, ça tante. Suivit ensuite d'un homme courbé se trainant vulgairement, vêtu d'un bandana et d'un sweat-capuche, il tenait son épaule droite et avançait lentement, arme toujours en main malgré la blessure. La police lui ordonna de lâcher son arme dé sa sortie. Mais très vite un deuxième homme sortit, mais lui en courant et lui aussi arme en main, il poussa le blesser d'un geste rapide et brusque l'éjectant ainsi de son passage, il était lui aussi vêtu d'un bandana mais sa capuche était tombé. La police lui ordonna de se rentre immédiatement mais il partit à droite, en direction du jardin de la maison, là Hernàn pouvait le voir passé juste devant lui, même sur l'enfant était à l'étage de sa maison il pouvait voir qu'il sagissait de Luis avec sa coupes de cheveux. De l'autre coté de l'allée où Luis s'était engagé, un agent de police lui coupa la route. Il ralentissa à peine sa course, et dirigea son arme vers celui ci tout en courant. Il tira deux coups, l'agent en tira un. Aucun ne toucha le policier, mais celui de l'agent fut mortel, pour Luis qui acheva sa course au pieds tremblant de l'agent Mc-Dall. Cette homme visait toujours le gangster pourtant achevé au sol, l'air terrorisé. D'autre policiers vinrent rapidement constater les faits, en même temps que le reste de l'équipe envahissait la maison. Avec déjà un prisonnier qui était ni plus ni moins que Pablo blessé à l'épaule. Hernàn restât à la fenêtre et tenta d'écouter les conversation à l'extérieur entre plusieurs policiers et Tamara, il venait de voir un homme se faire tuer mais il resta, certes ceci lui fit un choque mais il était resté presque insensible depuis la morts de ses deux frères et en particulier lorsqu'il vu l'un des deux se faire tuer presque devant lui. Quelques minutes plus tard, un homme sortit le visage pâle et annonçât la triste nouvelle à Tamara, trois morts dans sa maison dont son fils, son mari, et l'un des assassins, Hector Perez mort dans le couloir menant à la chambre de son fils. Sans compter Luis qui lui fut abattue par la police. Pour Tamara, elle avait tout perdu, et elle se tenait pour responsable de n'avoir pas pu éduquer son fils correctement , un moins plus tard elle quitta la ville pour San Fierro ou vivait sa mère, seul et en fin de vie. Hernàn vécu ainsi le plus dur moins de son existence, ou il fut pratiquement en totalités le spectateur. Pour Pablo, ce fut la prison. Quand aux deux maison maintenant désertes, celle de Tamara, Luis et Hector qui vivaient au même domicile vers le terrain vague, elle devinrent au fils des années des sortes de quartier générales des "Los Vatos 828".




II- La relève.



Les années passent et Hernàn a alors 14 ans. Il voyait régulièrement Enrique, environs deux ou trois fois par semaines, ils se voyaient moins car depuis quelques années ils n'étaient pas dans la même classe que lui mais ils restaient quand même de grands amis. Un jour, Enrique dit à Hernàn de le rejoindre pour aller à une soirée. Le soir même, Hernàn le rejoint et vu qu'il était accompagné par un certain Mauricio, lui et Hernàn se connaissaient déjà, ils avaient côtoyé la même classe auparavant. Ils n'étaient pas amis mais se connaissaient simplement. Ils allèrent donc tous les trois à cette soirée organisé par ami à Enrique. Vers le début de la soirée Enrique s'absenta pour aller draguer une fille non loin de là. Mauricio et Hernàn ne connaissaient pratiquement personne et entamèrent un discutions sur les voitures LowRiders. Les deux ados virent très vite qu'ils avaient plusieurs points en communs et passèrent une partie de cette soirée à parler. Le lendemain Hernàn croisât Mauricio dans le quartier et ils décidèrent de trainer ensembles. Au fur et à mesures que les jours passaient les trois amis étaient de plus en plus proches. Et très vite ils furent rejoint par d'autre ados comme Eduardo, créant ainsi une bande d'une dizaines d'amis. Ils faisaient certes quelques conneries, mais ils ne touchaient pas au marché de la drogue contrôlé par le petit gang local, dont les frères ainés de Hernàn avaient payé pris chère. Et justement, les années passent et la tension monte. Le petit gang local voyait d'un mauvais œil cette bande qui se refusait de se ranger chez eux. Voyant en Hernàn, la relève de ses frères. Alors un jour l'un des "grands" du quartier vient à leur rencontre avec trois autres personnes, dans le jardin même d'Hernàn. Il commença par allumer sa cigarette qu'il tenait à la bouche et dit après avoir attiré l'attention de tous:
"- Alors... J'vais étre claire et rapide ok? Vous touchez à la drogue vous êtes mort, tous mort Hahaha.
- Ok? reprit l'un de ses hommes tenant sa batte de baseball dans les mains.
- Ha ouais? Et si on y touche on est mort... Bin viens! T'sais bien qu'on y touche pas enfoiré! répondit brutalement Enrique.
- Ho! Mais c'est qu'il est mignon... Mais j'crois qu'as pas encore compris qui est le boss ici... Vamos! dit il en regardant ses hommes."
A ce moment là, la petite bande de pote n'était que trois dans le jardin, Hernàn, Mauricio et Enrique. Ils prirent la pire raclée de leur vie et le gang local c'était bien amusait. Ils avaient tenue pendant quelques petites secondes sous les coups des quatre hommes, mais après ils s'étaient effondré les uns parés les autres sur l'herbe du jardin roué de coup de batte et de coup de pied. Hernàn et Mauricio reprochèrent tout de même l'attitude d'Enrique les jours qui suivirent, mais rien à faire Enrique était purement et tout simplement incontinent de ces actes. Et avait une tel haine de ces hommes qu'il ne pouvait contenir sa colère. Néanmoins jamais il ne vendra de la drogue, jamais il n'osera la provocation suprême interdite par se vieux gang local. Ces trois amis on alors tout les trois 17 ans lors de cette scène. La rumeur tourne que ces trois compères s'étaient dressé courageusement contre ces barrons de la drogue. La source de la rumeur venait d'Enrique, qui racontait vraiment beaucoup de chose inventé pour tourner les faits réels en sa faveur. Néanmoins, cette rumeur fit le tour du quartier et de plus en plus de jeunes contre ce gang virent à la rencontre d'Enrique. Cela suscita l'attention d'Hernàn qui au cour d'une soirée lui dit "Tu cherche à créé un gang ou j'sais pas quoi avec tout tes nouveaux potes là... Hien?". Enrique ricana et répondit tout en rigolant "Et pourquoi pas?", cela ne fit pas rire Hernàn qui voyait son ami sombrer dans la provocation, face à des personnes qui tueraient sous les ordres de leurs chefs. Et justement, c'est la provocation qui ferra déborder le vase arriva plus de six moins après le tabassage des trois amis. C'était une histoire banal, une histoire de meuf, Enrique avait soit disant couché avec une fille du quartier... Quel importance? Ce n'était qu'une rumeur et personne de savait si c'était vrai ou non, mais malheureusement Enrique était Enrique et la meuf avec qui il avait soit disant couché était la compagne d'un membre assez influent des "Los Vatos 828". Un soir Enrique et un certain Juan croissairent cet homme sur le trottoir, au début ils ne l'avaient pas vu mais il les interpela rapidement par des insultes. L'homme n'était pas vraiment sobre et les deux passant s'approchèrent alors de lui en ripostant à ses insultes. Tout de suite l'homme se redressa de sa barricade ou il était appuyé et enchaina sur une série de coup de poing sur Enrique. Celui ci tomba directement au sol, Juan vient alors à sa défense poussant l'homme presque ivre sur le coté d'un brusque coup de pied au niveau de la cote droite. Reprenant ensuite par une série de coups de poings sur l'homme avant de d'éloigné d'environs un mètre, pendant ce temps Enrique c'était relevait et fit signe à Juan de continuer, celui ci hésitât mais laissa finalement là place à Enrique qui prit l'homme par son T-shirt et le leva en l'insultant. Ensuite Enrique lui mit un violent coup de tète qui le sonna mais il restait toujours debout, les deux amis s'acharnèrent sur lui. L'homme tomba totalement sonné à la renverse et l'arrière de son crane heurta violemment le bord du trottoir. Du sang gicla et l'homme était mort. Et les deux amis s'en aperçurent très rapidement. Malheureusement il y avait un témoin qui était non loin de la sur le côté de la route lui quasiment ivre, et lui aussi membre des Vatos 828. Enrique et Juan s'enfuirent.
Le lendemain même, une violente fusillade éclata et les membres des Vatos 828 tuèrent Enrique, Juan, et Antonio en guise de revanche. Une très lourde perte pour cette simple bande de pote, qui enflamma tout le quartier.
Mauricio et Hernàn réunirent le reste de leur bande et décidèrent de riposter par la violence des armes à feux pour prendre possession de ce territoire, NorthEast Los Santos, et surtout pour venger leurs "frères". Il furent rejoint par plusieurs personnes partageant leurs idées contre les Vatos 828, car ils n'étaient très pas aimé depuis quelques temps.Par conséquent plusieurs autres fusillades éclatèrent durant plusieurs semaines, fesant de nombreuses victimes dans les deux camps ainsi que plusieurs arrestations de la police durant ces événements. Au final les chefs des
Vatos 828 se feront tuer, le gang local était ainsi déstabilisé et fini par se dissoudre assez rapidement. Mauricio et Hernàn avec Eduardo avaient prient le contrôle total du quartier, devenant ainsi leur territoire.






III- L'après-guerre


NorthEast est maintenant "calme" mais pleure de nombreux jeunes, morts pour le contrôle de ce quartier. Malgrés les contrôles de police plus fréquent pendant la période de "guerre" et qui persistent même après celle ci. De nombreuses personnes sont attiré par le quartier. Certains entendent parler d'une bande qui aurait pris le pouvoir, d'autre un d'un espace maintenant en paix... Quelque soit les raisons beaucoup de nouveaux firent leur arrivé dans le quartier, le 1er fut Weal Jackson qui se fut directement appelé Weed' par Hernàn, Mauricio et Edurado... Il se créé alors un lien d'amitié assez fort malgré la période d'où ils sortaient, ils sortaient souvent, buvaient et riaient beaucoup ensemble. Deux ou trois jours après cela une sorte de "vague" d'arrivant s'abattue sur le quartier, fesant ainsi redoubler de vigilance les trois compères, qui empréssairent de montrer aux "nouveaux" qui était les plus fort et qui contrôler la zone. Néanmoins ils n'étaient qu'une simple bande d'amis et ne pouvaient pas vraiment lutter contre cette arrivé massive d'étrangès. Un matin des hommes venant le l'ouest de Las Colinas, se fessant appeler les Norteños 14, virent à la rencontre de leurs "voisins" et proposairent à Hernàn de participer à une féte au Jefferson Motel, un lieu assez connue non loin de leur quartier. Hernàn s'empressa d'aller informer Mauricio, pour l'accompagner. D'autre habitants du quartier les suivirent sans les accompagner réellement. une fois arrivé au Jefferson Motel, Hernàn et Mauricio constatèrent la présence de plusieurs personnes "afro-américaines". Les deux amis étaient tout les deux très raciste et ne supportaient même pas la vue d'un noir au milieu d'un groupe d'Hispaniques. Hernàn avait aquis cette haine par ses grands frères, il lui disaient toujours que les noirs, les asiatiques et bien d'autre communauté ne méritaient pas de vivre avec des hispaniques. Ses frères avaient eu, biensur avant leur mort, plusieurs conflit avec des afro-américains un peut plus au sud de la ville. Hernàn grandit donc dans ce racisme et l'adopta. C'est pourquoi, dé leur arrivé les deux amis furent assez vigilant, essayant de faire bonne impression sans déborder. Avant d'entrer, Hernàn ne put s'empêcher d'interpeler l'un des noirs bavardant avec plusieurs autre latinos, le l'insulter, et de la pousser sans finir finalement sur une bagarre qui aurait bien put gâcher la soirée. Une fois devant la porte il se présenta à l'homme qui fesait entrer les gens, c'était l'une des personnes qui l'avait inviter à cette soirée. Il le lassa entrer sans bronché ainsi que Mauricio. Ils étaient alors presque les 1er à l'intérieur, et se posèrent sur une table non loin de l'entrée pour guetter l'arrivée des personnes. Là, des gens de toutes origines passaient la porte, Hernàn voulant passer ses nerfs, remarqua une latina prés le la porte et lui fit un singe. Elle vint puis repartit, ce n'est qu'une fois dans les escaliers qu'elle les suivit. Ils l'emenérent dans une chambre assez loin de l'entrée pour être seul, là Mauricio déssida de bloquer la porte interpelé par les "noirs" peuplant le Motel, il fesait une sorte de sécurité. Là Hernàn fit la connaissance d'Angelica, mais toujours nerveux du a son racisme il décida d'aller directement au but, qui est ni plus ni moins de coucher avec elle. Il fut chanceux et cela marcha.



Suite à cela ils quittèrent le Motel. Mauricio emmena la jeune femme pour lui parler de son quartier, il était décidé à ramener cette fille au quartier. Il réussit et Hernàn là vue le soir même a NorthEast Los Santos, là il prit quelque instant pour faire plus connaisse entre eux. Elle lui expliqua les raisons de sa venue et une partie de son passé. Hernàn fit de même, et quelques heures plus tard il s'embrasser. Cela se passa très vite, en une journée... Les jours passe et les nouveaux sont de plus en plus difficile à gérer, les trois amis en prirent rapidement connaissance. Ils déssidérent d'en réunir une partie pour leur expliquer qui ils étaient. Personne ne broncha et le lendemain, ils marquaient déjà leurs territoire. Ils ne voulaient pas encore jouer les gangstas mais montrer que les "Vatos 828" n'étaient plus maitres en ces lieux. Interpelé par ses inscriptions pouvant faire penser à un gang, deux italiens, vinrent à la rencontre d'Hernàn dans le quartier, voyant ses tatouages, à ce moment là torse nue. Ils lui proposèrent des armes et de la drogue. Hernàn réfléchi et pensa bon de s'armer pour maitriser ses nouveaux habitants. De la drogue il en avait déjà mais avait néanmoins une idée. Ce service des personnes voulant rejoindre son groupe pour se faire de l'argent. Trés vite il reprit contact avec ces italiens, et en informa Mauricio qui s'occupa de la 1er transaction. Elle se passa bien et déjà Hernàn possédait plusieurs calibres chez lui. Interpelé par l'attitude de Weal, alias Weed' de son nom de rue. Il lui fessait de plus en plus confiance parmi les habitants voulant rejoindre sa bande. Il décida de lui faire dealer sa drogue a sa place lui fesant croire qu'il se ferrait un gros bénéfice. Weal accepta et vendue rapidement la drogue, à la grande surprise d'Hernàn. Là certains habitants du varrio se faisaient de plus en plus connaitre, par Hernàn, Mauricio et Eduardo. Tout comme Angelica qui elle aussi pasa par la case "deal".
Un soir, les flics firent une décente dans le quartier en raison de la criminalité à la hausse, là Hernàn avait pris la fuite mais c'était fait rattrapé deux maisons plus loin, en possession d'une grosse quantité de drogue il devait trouver un échappatoire, immédiatement Weal vint a son secoure et brisa sa bouteille sur la tète de l'un des deux agents l'autre étant retourné, là le deuxième le poursuivit et Hernàn put s'enfuir.
Le lendemain même les trois amis déssidérent de faire entrer Weal dans leur clique, c'est la 1er initation que le gang fit, elle dura 16 secondes en raisons des initiales "N" et "B" correspondant aux chiffres "14" et "2" qui fait donc "16". Pendant 16 longues secondes Weal fut roué de coups par ses trois personnes dans une petite ville non loin de Los Santos. Ils étaient alors quartes face à cette masse d'habitant qui ne sésse d’affluer.
Tout comme les embrouilles, qui elles devinent de plus en plus durs à gérer et de plus en plus graves. Une après midi des mecs venue de l'ouest de Las Colinas vinrent discuter avec Hernàn et Weal, le problème c'est qu'Hernàn ne supporte pas la présence d'un afro-Américain dans son quartier et encore moins quand il lui parle. Et de plus ces personnes là vinent les accuser d'avoir tirer sur eux la nuit d'avant. Une personne alors inconnue se mit a frapper, et cela parti en baston. L'homme ayant provoqué la bagarre fut rouée de coups très violent après une course poursuite dans Los Flores. Mais pendant ce temps là ces hommes de l'ouest de Las Colians appelé aussi Norteños 14, étaient venu tirer sur les habitants du quartier touchant alors l'un d'eux appelé Gordo en raison de sa forme physique. Le soir même les membres de la clique se réunissent pour parler du destin qu'il réservent aux "N14". Ils déciderons finalement de kidnapper l'un de leurs membres, et justement le noir, pour le tuer dans les collines. Une vengeance terrible qui couta alors la vie à cet jeune personne. Là la clique avait agis comme un gang se qui devenais de plus en plus le cas, notement lors de l'apparition de la taxe, une taxe que tout habitants devaient reverser à Hernàn, les membres de la clique avaient réunit les principaux habitants du varrio dans le terrain vague pour en parler sous une forme de réunion, à ce même moment, juste avant d'aborder le sujet, Angelica fut initié à la clique, et elle aussi roué de coups pendant 16 longues secondes. Hernàn avait lancé le top d'un violent coup de poing au visage de celle ci, laissant les autres s'acharner ensuite sur elle. Elle était donc de la bande et juste après cette réunion, les 1eres liasses de billets tombé sur la table du squat. Tout le monde se soumis à la taxe, tout le monde paya, 400$, 400$ par personnes ça fait un bon butin qu'Hernàn s'empressa de ranger chez lui.
Les semaines passe et les liasses tombent donc pour les trois compères, quand arriva le jour où la Marta, la mère d'Hernàn mourut. En raisons des multiples maladie qu'elle convoiter, elle décéda à l'hopitalde San Fierro. Son fils ne l'apprit que par téléphone, au quartier il resta figé pendant de longues minutes sans prêter attention aux paroles des personnes l'entourant. L’enterrement était programmé pour une semaine plus tard, à New York sa ville natal, deux jours plus tard Hernàn, rejoint ses tantes, son oncle et ses deux cousins. Là leur oncle fut de la mort de leur proche une sorte de délivrance aussi horrible que cela puisse paraitre, il utilisa les bon mots pour tous les convaincre. De façon à ce que ça mort ne soit pas une tragédie mais une délivrance pour Marta. Hernàn le vut sous cette angle et une fois revenue de l enterrement, il n'avait plus la même attitude de déprime total d'avant.





Dernière édition par Paz le Dim 10 Avr - 18:09, édité 14 fois


_________________

On vie pour l'argent mais on s'fait fumer pour son gang.
Voir le profil de l'utilisateur http://nbc828.forumgratuit.org

2 Re: Background - Hernàn Valdez le Jeu 10 Mar - 8:45

Mauricio Galvez


Original 828
Original 828
Yeah homie, good, je met en annonce.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Background - Hernàn Valdez le Jeu 10 Mar - 9:09

Paz


Original 828
Original 828
Ouais merci.


_________________

On vie pour l'argent mais on s'fait fumer pour son gang.
Voir le profil de l'utilisateur http://nbc828.forumgratuit.org

4 Re: Background - Hernàn Valdez le Ven 11 Mar - 18:47

Il gère sisi Luis alias Roulette Cool.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Background - Hernàn Valdez le Ven 11 Mar - 20:35

Paz


Original 828
Original 828
Mdrr. Roulette Yeah, t'a vue on a une éclopé aussi.


_________________

On vie pour l'argent mais on s'fait fumer pour son gang.
Voir le profil de l'utilisateur http://nbc828.forumgratuit.org

6 Re: Background - Hernàn Valdez Aujourd'hui à 0:15

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum